Votre aide nous est précieuse. Vous pouvez nous aider en partageant avec nous des contacts dans les zones que nous allons visiter (Amérique Latine, Océanie et Asie).

Que vous connaissiez le président du Vanuatu (kikoo Baldwin Lonsdale), une prof aux Philippines ou un médecin au Brésil, tout est potentiellement intéressant pour nous.

Plus précisément, nous avons besoin de deux types de contacts; pour nous héberger tout d’abord, et ensuite pour réaliser nos entretiens.

Ceux qui pourront nous héberger seront remerciés au centuple, on est propres, sympas et on fait le ménage.
Ceux qui accepteront de partager avec nous leur témoignage le seront tout autant, et auront la certitude que nous essaierons de faire entendre sa voix de retour en France. NB: si ce sont des personnes qui vivent en France et connaissent bien la question, ça nous intéresse aussi!

 

Les personnes que nous souhaitons rencontrer peuvent être des témoins directs ou indirects du problème que connaissent les peuples: ils peuvent en pâtir ou descendre de familles qui en ont pâti. Il n’y a pas de règle, tout le monde peut témoigner, notre démarche se veut éclectique. Nous voulons, à travers un objectif subjectif, à hauteur de jeune fille, prendre une photographie globale de la situation des peuples marginalisés politiquement ou géographiquement. Sans tomber dans une ambition démesurée qui serait mal venue, notre intention est de mettre en lumière une micro anthropologie, qui, à l’image de la micro histoire, servirait à faire réfléchir avec l’étalon le plus petit, celui de l’individu, sur une échelle plus grande, celle des peuples.

 

Publicités